Toolbar
02 Mar 2016

Vous disposez de 7 secondes pour attirer l'attention du destinataire de votre mailing postal. Le courrier publicitaire est un média très efficace à condition de susciter la curiosité et l'intérêt de manière quasi immédiate. Comment y parvenir ? Découvrez nos conseils.

 

La sélection des photos

Une belle photo vaut parfois mieux que de long discours... Les illustrations que vous placerez dans votre mailing doivent servir d'accroche visuelle et donner envie de lire le texte qu'elles accompagnent. Il est donc important de bien les dimensionner et de s'assurer de la qualité de l'image. Les photos doivent servir d'accroche. Mieux vaut se limiter à 2 ou 3 photos bien choisies qui servent le message plutôt que de multiplier les visuels de mauvaise qualité ou peu visibles.

En effet, des photos floues, pixellisées, trop sombres ou pas assez explicites nuisent à l'efficacité du mailing. Prenez donc le temps de réaliser des photos de qualité professionnelle. Vous pouvez également utiliser les nombreuses banques d'images disponibles sur internet. Dans tous les cas, choisissez des images en lien avec l'objectif du mailing. Les photos doivent soutenir le texte et le compléter parfaitement.

Le choix des polices de caractère

Evitez de perdre le lecteur lors de sa lecture. Pour orienter le regard, il est essentiel de hiérarchiser l'information. Les typos utilisées, mais aussi la taille des polices jouent un grand rôle pour y parvenir. La base consiste à sélectionner une seule police pour tout le document. Elle doit être lisible, si possible légèrement arrondie. Le rendu sera ainsi plus doux. Evitez le fameux Times New Roman, trop classique. Cette police longtemps incontournable a été trop utilisée. Désormais, elle est synonyme de déjà-vu.

Evitez également les polices trop élaborées, ou parfois simplement difficiles à lire. Elles peuvent en effet avoir beaucoup de style, mais ne faciliteront pas la lecture du message. Certaines polices peuvent également poser un autre problème, notamment quand le " i " majuscule se confond avec le " l " minuscule.

Jouer ensuite sur la taille de la police permet de mettre en valeur les titres par exemple. Le gras sera appliqué aux mots-clés qui composent le message. Cette mise en exergue mettra directement en avant les points essentiels de votre mailing. Enfin l'italique peut servir à valoriser des témoignages clients concernant un produit par exemple.

Un mailing aux couleurs de l'entreprise

Les couleurs sont idéales pour faire ressortir des éléments clés d'un mailing. Il est toutefois important de conserver une certaine sobriété. Inutile de mettre du fluo partout pour attirer le regard. Au contraire, cela peut avoir l'effet inverse. Les couleurs trop vives, voire criardes, agressent l'œil et empêchent de se concentrer sur l'essentiel : le message.

Les couleurs choisies doivent rester en lien avec l'image de l'entreprise et sa charte graphique. Un mailing doit garder une cohérence visuelle avec les autres supports de communication de la marque, que ce soient des documents imprimés ou un site internet. Il est important qu'au premier coup d'œil le destinataire du courrier l'apparente automatiquement à l'entreprise.

Le grammage du papier

Ne négligez pas cet aspect. Un papier trop fin qui joue la transparence sera du plus mauvais effet. Le papier couché, opaque et lisse, permet d'éviter cet inconvénient. Concernant le grammage, pensez à choisir le papier de manière à optimiser votre budget. Le coût d'un envoi en nombre par courrier peut facilement augmenter si vous choisissez un papier trop épais. Trouvez le juste milieu en pensant au tarif de l'affranchissement, tout en gardant à l'esprit qu'un papier trop léger ne mettra pas l'entreprise ou le produit en valeur. Plus le grammage est important, plus l'image véhiculée s'approche du haut de gamme.

Une mise en page aérée

Pour donner envie à votre client ou prospect de lire votre courrier, la mise en page joue un rôle essentiel. Un contenu peu attractif, trop tassé aura sans aucun doute un effet dissuasif. N'hésitez pas à faire plusieurs essais de mise en page avant de décider laquelle est la mieux adaptée. Dans tous les cas, mieux vaut couper un texte plutôt que de vouloir à tout prix le faire passer sur une page en réduisant l'interlignage ou la taille de la police. Pensez également à structurer le contenu. Pour cela, prévoyez plusieurs paragraphes et des intertitres. Ceux-ci permettront d'accrocher le regard du lecteur et si les titres sont bien écrits, ils ne manqueront pas de susciter son intérêt. Vous pouvez alors être assuré qu'il prendra le temps de lire votre texte.

Un message qui touche sa cible

Au-delà de l'aspect visuel du courrier, les premiers mots que pourra lire le destinataire feront aussi la différence. Le message doit être clair. N'oubliez pas d'impliquer le destinataire, de l'inclure dans votre discours. Avant de mettre en valeur votre produit ou vos services, dans un premier temps, mettez en avant le problème que le client peut rencontrer. Vous obtiendrez alors toute son attention. Dans un second temps, vous pourrez présenter la solution que vous allez lui apporter.

L'accroche est donc primordiale. Les premiers mots que doit lire le destinataire doivent lui être directement adressés. Le ciblage de vos clients et prospects est également essentiel car il faut que le lecteur se reconnaisse dans la problématique soulevée.

Soumettez votre maquette à votre entourage

Enfin, avant de valider votre maquette définitivement, prenez du recul. Soumettez-la à votre entourage et n'oubliez pas la relecture. Cette étape parfois négligée peut pourtant avoir un impact négatif sur l'efficacité global de votre campagne de marketing direct. En effet, les fautes de frappe ou d'orthographe sont mal perçues et nuisent à l'image de l'entreprise. Il est important d'afficher son professionnalisme jusque dans les moindres détails. Prévoyez plusieurs relectures réalisées par des personnes différentes.

En respectant ces quelques conseils, vous optimiserez le retour sur investissement de vos campagnes de marketing direct, tout en contribuant à valoriser l'image de votre entreprise.

Frédéric RIALLAND

Frédéric RIALLAND

Associé de la SSII ODAXYS jusqu'en 2006 puis Président de la société de routage LAMIFILM spécialiste du marketing direct et de l'éditique en 2009 et President d'OCEA Routage depuis le 1er janvier 2017.

Impression
6 Rue Galilée
29500 ERGUÉ-GABÉRIC
02 98 59 54 60

Page Google + : plus.google.com/b/110530899859541898928/+OCEARoutageErguéGabéric

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*). Le code HTML n'est pas autorisé.